ArcheAge, ou comment la monétisation peut transformer un jeu

Les MMORPGs (Massively Multiplayer Online Role-Playing Games) ont une histoire longue, de leurs débuts comme monde virtuel à base de texte (MUD), ces jeux cherchent à intégrer le joueur à leur monde et, pour atteindre ce but, ils cherchent toujours des idées nouvelles. Un effet de cette quête vers l’immersion totale est l’adaptation d’idée. Certaines fois, les MMORPGs empruntent fortement de leurs prédécesseurs et poussent leurs idées à leur capacité, tel que dans le cas de World of Warcraft qui a adapté et poussé les idées d’Everquest et Dark Age of Camelot entre autres. Plus récemment, en 2014, un jeu Coréen du nom d’ArcheAge a ouvert ses portes en Amérique du nord. ArcheAge était considéré le MMORPG qui allait révolutionner l’Occident avec l’aide de mécaniques rarement vues dans les MMORPGs modernes, étant plus une modernisation des classiques MUDs dans une structure de MMORPG de l’époque. Examinons pourquoi ce jeu n’a pas eu cet impact de révolution dans l’Occident sous la perspective des changements à la monétisation du jeu par son éditeur, Trion Worlds.

Pour débuter, il est important de mentionner qu’en Corée, le jeu est toujours populaire. Certains éléments qui ont causé la chute de ce jeu sont des éléments standards là-bas alors il faut considérer la différence culturelle entre cette région et l’Occident lors d’une discussion sur le sujet. Je me positionnerai seulement sur la version d’Amérique du Nord, de la version alpha à aujourd’hui.

D’abord, ArcheAge fut importé dans l’Ouest par Trion Worlds, la compagnie qui a développé RIFT et Trove. Cette expérience comme développeur et éditeur de MMO faisait d’elle un bon choix pour publier le jeu. Le problème avec cette compagnie est qu’elle a une tendance à monétiser ses jeux de façon plutôt agressive. ArcheAge est un jeu qui a été créé de façon à être F2P (Free to play/ Gratuit à jouer) avec une option de payer un abonnement pour avoir un avantage de vitesse sur les autres joueurs (dans la production de nouvaux items et la croissance de niveaux). Trion décida dans sa localisation du jeu de conserver ce système afin de permettre au plus grand nombre de joueurs l’accès au jeu et, le premier drapeau rouge, ajouta un nouvel élément: l’APEX.

L’APEX est un item dans le jeu qui permet aux gens qui l’ont d’avoir accès à des crédits pour le magasin de véritable argent quand ils l’activent. Le problème avec cet item vient du fait qu’il valait le même prix qu’un mois d’abonnement et qu’il était possible de le vendre sur les enchères à l’intérieur du jeu. Cela signifie qu’un joueur A qui veut mettre beaucoup d’argent dans le jeu aurait un avantage non seulement de vitesse de croissance, mais aussi de ressource et de ce fait, un avantage insurmontable par un joueur F2P ou même un autre joueur B qui ne met pas autant d’argent que le joueur A dans ArcheAge. Mais, même avec la direction que la monétisation prenait au début, le jeu fut un immense succès pour les premiers trois mois avec plus de deux millions de comptes créé (un immense nombre pour un MMO de tout genres!).

Ensuite, malheureusement, Trion continua sa monétisation agressive du jeu avec plusieurs petits changements qui ont rendu impossible sa croissance organique. Après un certain point, il était impossible de faire quoi que ce soit sans dépenser de l’argent dans le magasin à vraie argent du jeu. Les joueurs qui se sont plaints ou qui soulevaient le sujet de certains éléments pouvant ruiner le jeu furent rapidement bannis par Trion. Ces événements causèrent le premier et plus grand exode de joueurs du jeu, réduisant la population des serveurs, tellement que la fusion de serveur était la seule solution. Cette solution causa un second exode de joueurs, puisque la perte du terrain et de l’influence des plus grandes guildes d’un serveur à l’autre était immense, créant une réaction de chaine de 2014 à 2019.

À cet égard, aujourd’hui, les serveurs d’ArcheAge sont pratiquement vides. Les ressources en ligne sont fréquentées par seulement quelques centaines de personnes par semaine, comparé aux multiples de milliers même avant sa sortie en Amérique du nord. C’est rendu au point qu’il y a maintenant plus de joueurs sur un serveur privé (dénommé ArcheRage) ayant enlevé la monétisation que Trion a faite, que sur la majorité des serveurs de ArcheAge. Trion fut acheté par Gamigo en 2018 et, après avoir fait un changement de personnel, il aura un nouveau lancement ou un « remaster » du jeu prévu pour la fin 2019-2020.

En fin de compte, Trion a réussi à ruiner l’impact du jeu sur le courant dominant, transformant ArcheAge d’un MMORPG avec un potentiel immense à un autre simple échec dans le domaine. Il est important de noter que la monétisation n’était pas le seul problème mais bien, à mon avis, le plus important.

Honnêtement, si vous voulez quand même essayer le jeu, je vous recommande le serveur privé. Cependant, le début catastrophique a ruiné les chances que le jeu atteigne son potentiel et, même sur un serveur « idéal », l’expérience ne sera pas incroyable à ce point-ci.

À vos risques et périls!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *