E3 2018: EA et le vaporware

L’E3 est finalement commencé et pour partir les festivités, EA mène le bal. Pour tout dire, je dirais que cette année les choses partent sur un mauvais pied. Je me sens en ce moment comme un étudiant sans inspiration qui ne sait pas quoi écrire devant un devoir important.

La présentation a commencé avec Battlefield V. Il y a peu a dire, sauf si ce n’est le fait que maintenant le titre procurera un mode Battle Royale pour capitaliser sur le succès de jeux tel que PlayerUnknown’s Battleground (PUBG) et Fortnite. Sinon, les immeubles sont maintenant complètement destructibles et la série effectue un retour à la deuxième guerre mondiale.

Madden fait son retour sur PC et un DLC de BattleFront deux est annoncé, basé sur la guerre des clones et le dernier film de Solo. Un développeur de Respawn était présent dans la foule pour annoncer un autre jeu de Star Wars, mais peu a été dévoilé. C’était une annonce très impromptue; il n’y avait même pas de logo. Il y a pourtant une date de sortie nébuleuse pour Noël 2019.

Qui plus est, Unravel 2 a été annoncé et était disponible dès la fin de la conférence. Le jeu dispose maintenant d’un mode co-op, mais n’ayez crainte : le jeu se joue tout aussi bien seul. Le joueur peut passer d’un personnage à un autre si nécessaire. Sur une note plus comique, c’était très agréable de voir l’évolution du directeur du jeu qui était beaucoup moins nerveux que l’année précédente. Pour le remplacer dans sa gêne, il y a toutefois la directrice de Sea of Solitude. Elle avait peine à contenir son enthousiasme. Ce titre semble être très personnel pour la directrice qui cite des moments clés dans sa vie comme inspiration. Le jeu semble axé sur l’exploration et la représentation d’émotion négative à travers le design du personnage.

La suite est ce qui a probablement perdu l’attention de la plupart des gens — moi inclus. Un long segment s’ensuit sur la carrière de Young Kiv, un joueur professionnel de Madden, qui a l’air beaucoup trop parfait pour ne pas être un acteur. Beaucoup de joueurs ne perdront pas une occasion de mentionner la façon dont les jeux de sports ont perdu leur attrait à leur yeux, généralement dû à leur éloignement du style arcade. Il est évident que la compagnie doit publiciser leur produit, mais l’audience cible n’est probablement pas le genre à regarder l’E3. Si ont se fie aux réactions, la plupart des joueurs présents n’ont pas l’air d’avoir de l’intérêt pour ces jeux. De plus, le Esport n’a pas tout à fait l’attrait des compétitions ordinaires dû à son approche sensationnaliste qui donne l’impression d’être très artificiel. Le seul moment plus silencieux était le dévoilement du nouveaux Command & Conquer maintenant relégué aux plateformes mobile.

La présentation s’est conclue avec leur plus gros jeu, Le gameplay était étrangement absent comparativement à la présentation de l’année dernière, ce qui m’a amené certains doutes. Le public n’a reçu que des art conceptuels avec les mêmes trentes secondes de gameplay jouant en boucle. Très peu à été dévoilé et cela en inquiète plus d’un. Surtout pour un jeu supposé remplacer Mass Effect.

En général, la présentation de EA était peu mouvementée et entre la présentatrice et ses tentatives échouées d’interagir avec le public et l’apathie de l’audience, il s’agissait d’une présentation peu intéressante.

Note: E

Harryson Joseph

Un vrai snob intellectuel, je m'intéresse à toute sorte de choses, mais particulièrement les jeux vidéos. La télévision à eu raison de mon cerveaux alors je n'arrive qu'a déblatérer mes opinions de la manière la plus incohérente possible. Dans mon temps libre j'écris et je pousse les gens à rejoindre mon culte tournant autour du jeu Godhand.

Pour plus d'articles du même auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *